Cela fait longtemps que je n'ai posté, pas motivée en ce moment, très en retard pour la ronde des surprise que je n'oublie pas.

Quelques petites bricoles par ci par là rien de bien exceptionnel.

Ces vacances, je me suis remise à la lecture, j'ai terminé la fille de papier du Guillaume Musso (commencé depuis Noël). j'ai eu du mal à rentrer dans l'histoire mais je pense que cela est du au fait que mes lectures étaient ponctuelles et brèves, d'autant plus que  les nombreux changements de points de vue dynamisent la lecture.

Là je m'y suis plongée avec un grand plouf et ... j'ai accroché, j'ai surtout accroché lorsque Tom "finit" son histoire avec Aurore et que commence son idylle avec Billie. Car jusqu'alors je trouvais cela assez lambinant. En second plan, deux autres personnages, meilleurs amis de Tom, auxquels le lecteur ne peut que s'attacher. Le lecteur devient spectateur de leur passé difficile voire tragique, leur force de vivre. Le passage où Carole dévoile son secret est poignant. Ce que j'ai apprécié aussi c'est de devenir spectatrice d'un tas de morceaux de vie( "morceaux choisis") ainsi le lecteur est plongé dans la vie de Anna, Madame Kaufman Milo, Luca...

La fin du roman est stupéfiante. Suspense jusqu'au bout.

Morceau choisi :

"J'étais tombé amoureux d'Aurore comme on chope un virus fatal et dévastateur. Je l'avais rencontrée à l'aéroport de Los Angeles, dans la file d'embarquement (...) Je l'ai aimée dès la première minute, pour un tout, pour un rien (...) Par la suite, je l'ai aimée pour chacune de ses failles secrètes, pour son mal de vivre, pour ses blessures sous sa cotte de mailles."